Le banc d’allaitement sur la place publique

Pour briser le tabou de l’allaitement en public, un banc spécialement conçu vient d’être installé dans les rues de Coutrai, en Belgique. Une grande première qui vise autant à faciliter la vie des mères qu’à faire évoluer les regards et les mentalités.

C’est une première : un banc d’allaitement installé pour les jeunes mères.

Si allaiter son enfant peut paraître l’action la plus naturelle au monde, notre société occidentale ne lui donne pourtant pas toute sa place. Cela a d’ailleurs été le cas au début du mois de juillet 2021 : des agents du parc de Disneyland Paris ont demandé à une jeune mère, d’arrêter d’allaiter alors qu’elle nourrissait son fils sur un banc. Une situation problématique d’autant que selon les dernières statistiques du Ministère des Solidarités et de la Santé, l’allaitement est majoritaire en France. 67,6% avaient fait ce choix à la naissance de leur enfant en 2017 (à noter que cette part de bébés allaités chute à 22,8% au-delà de 6 mois et 13,1% au-delà de 12 mois).

Un lieu propice pour allaiter en public
En pleine Semaine mondiale de l’allaitement maternel (du 1er au 7 août 2021), la Belgique fait parler d’elle. Un tout premier banc d’allaitement a été installé sur la Grand-place de Coutrai. Il y restera durant tout le mois d’août. Conçu par la marque de femtech Elvie, ce banc dédié aux mamans se veut avant tout pratique : coussin à langer, accoudoir, jouets, tout est fait pour pouvoir allaiter ou tirer son lait en public dans les meilleures conditions.
En parallèle, Elvie a lancé une carte qui référence tous les endroits en Belgique où les mamans peuvent allaiter ou tirer leur lait tranquillement. Une vingtaine de Breast Place, du nom de ces endroits mum-friendly, sont pour l’instant indiqués. Mais tous les commerces peuvent notamment se faire connaître, à condition de proposer un endroit confortable et une table à langer.

En finir avec ce tabou
Avec cette action soutenue par de nombreux organismes, Elvie espère faire bouger les lignes. Dans un communiqué, la PDG de la marque, Tania Boler, explique : « Nous avons toujours été convaincus que chaque mère, parent et famille devait pouvoir décider où et comment nourrir son bébé, sans jugement ni restriction d’autrui. En outre, les jeunes parents doivent pouvoir sortir librement et sans inquiétude ». Un point de vue abondé par Nele Wouters, porte-parole Opgroeien, Kind en  Gezin, une agence de soutien social flamande : « Les parents aident leurs enfants à grandir. Les nourrir en fait partie. Lors de l’allaitement, surtout au début, c’est 12 fois par jour et parfois plus. Que ce soit dans une rue commerçante, à la maison, à la bibliothèque, dans le train ou dans un parc d’attractions… si l’enfant a faim ou si le sein est plein, il devrait être parfaitement normal qu’une maman puisse nourrir son enfant ou tirer son lait en public ». Et ce banc d’allaitement est un pas supplémentaire sur la voie lactée.

Pour aller plus loin, retrouvez de nombreux reportages et témoignages sur l’allaitement dans les n°1 & 2 de la revue du Quatrième trimestre.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui a dit que la grossesse ne durait que neuf mois ?

🎙 Saison 1 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 2 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 3 en cours
📖 Magazine #1 en vente
📖 Magazine #2 en vente
📖 Magazine #3 en vente

Média sur le post-partum

Je m’appelle Sophie, je suis journaliste et l’heureuse maman d’un petit garçon né en octobre 2019. Après sa naissance, je me suis vite rendue compte que la grossesse ne s’arrête pas au bout de neuf mois. Car oui, il existe bien un quatrième trimestre, une période où la maman va avoir besoin de se reposer afin de récupérer et reprendre des forces. J’ai donc décidé de mettre mes compétences de journaliste au profit de cette thématique à travers un compte Instagram, un podcast et un magazine.

📧 Newsletter

Le podcast, les articles et des bonus directement dans votre boîte mail (le tout garanti sans spam !) :

Instagram