Tout savoir sur les lochies en post-partum

Les lochies, ce sont les saignements qui interviennent après l’accouchement. Alors, à quoi s’attendre après l’accouchement ? La réponse avec Florie Brasseur, sage-femme.

Les lochies sont les saignements qui correspondent à la cicatrisation de l’utérus après l’accouchement.

– Tout d’abord, les lochies, qu’est-ce que c’est ?

Par définitions les lochies sont les saignements liés directement à l’accouchement. Ce sont donc les pertes de sang en post-partum immédiat venant de l’utérus.

 Quelle est la différence entre les lochies et des règles normales ?

Les règles « normales » sont l’évacuation de l’endomètre dues à une absence de grossesse 14 jours après l’ovulation. L’endomètre se renouvellera en début du cycle suivant, juste après les règles pour accueillir une éventuelle grossesse dès la prochaine ovulation. Les lochies sont les saignements qui correspondent à la cicatrisation de l’utérus après l’accouchement, notamment la cicatrisation de l’emplacement du placenta.

– Est-ce douloureux ? 

La douleur est propre à chacune 🙂 Ce sont les tranchées (contractions utérine après l’accouchement) qui peuvent être autant voire plus douloureuses que les contractions d’accouchements. Heureusement, elles sont moins nombreuses. Ces contractions servent à évacuer le sang dans l’utérus donc les lochies. L’écoulement du sang par le vagin en lui même n’est pas douloureux.

– Sont-elles abondantes ? Le flux va-t-il avoir un lien avec la perte de sang pendant l’accouchement ? 

L’abondance correspond à un flux plus important que les règles les 3 premiers jours environ, puis comme des règles environ une semaine puis soit ils disparaissent ou peuvent durer plusieurs semaines. mais cela n’a aucun lien avec la quantité de sang perdu lors de l’accouchement. 

– D’ailleurs, est-ce différent si on accouche par césarienne ? Voie basse ? S’il y a une épisiotomie ou non ? 

Le principal facteur qui influence les saignements est la capacité à l’utérus à bien se contracter. Ils peuvent être légèrement plus abondants lors d’une césarienne. L’épisiotomie n’influence pas les lochies. Une épisiotomie ne doit pas saignée une soit suturée.

– Ont-elles un lien avec l’allaitement ?

L’allaitement favorise la contraction utérine (merci ocytocine), les tranchées sont plus intenses pendant les tétées. Logiquement, l’utérus se contracte de façon plus efficace et donc limite les saignements en quantité et en durée. Ceci dit, d’autres facteurs entrent en compte (coagulation, forme de la maman en fin de grossesse, prédispositions génétiques, etc.) 

– Combien de temps durent-elles ? 

Cela varie : entre une et plusieurs semaines parfois jusqu’à 2 mois.

– Faut-il surveiller cette perte de sang ? Si oui, à quel moment ?

Oui en post partum immédiat il faut surveiller, notamment en salle de naissance puis les premiers jours. Un petit mot sur les caillots qui sont normaux les 3 premiers jours mais ne doivent plus être présents ensuite. Il est intéressant d’apprendre à masser l’utérus pour limiter leur apparition.

– Quelle protection hygiénique est la plus adaptée ? Y-en a-t-il à proscrire ?

La plus adaptée est la serviette hygiénique très absorbante les premiers jours, éventuellement culottes menstruelles si vous en avez suffisamment pour prendre le temps de les laver et les sécher.
A proscrire: les protections intravaginales jusqu’à 6 semaines (cup et tampons).

Rejoignez Le Quatrième trimestre sur Instagram


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui a dit que la grossesse ne durait que neuf mois ?

🎙 Saison 1 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 2 en cours
📖 Magazine #1 en vente
📖 Magazine #2 en vente

Média sur le post-partum

Je m’appelle Sophie, je suis journaliste et l’heureuse maman d’un petit garçon né en octobre 2019. Après sa naissance, je me suis vite rendue compte que la grossesse ne s’arrête pas au bout de neuf mois. Car oui, il existe bien un quatrième trimestre, une période où la maman va avoir besoin de se reposer afin de récupérer et reprendre des forces. J’ai donc décidé de mettre mes compétences de journaliste au profit de cette thématique à travers un compte Instagram, un podcast et un magazine.

📧 Newsletter

Le podcast, les articles et des bonus directement dans votre boîte mail (le tout garanti sans spam !) :

Instagram