Témoignage : Une fatigue anormale après l’accouchement

Après un accouchement, il est normal de se sentir fatiguée, très très fatiguée. C’est ce que se disait Mylène alors qu’elle n’arrivait pas à récupérer… Quelques jours après la sortie de la maternité, son état s’empire et le verdict tombe : une endométrite.

Un accouchement éprouvant physiquement et mentalement. On me sépare de ma fille juste après la délivrance car mon corps ne tient pas le coup et très vite je présente des complications. Nous sommes très loin de l’accouchement physiologique auquel je m’étais si longuement préparée.

Les premiers jours à la maternité sont compliqués. J’ai mal au ventre et très mal à l’entre-jambe ; on m’a tellement suturée et manipulée. 

Mon mari me soutient sous la douche et je peine à me déplacer car mes jambes ne supportent pas mon propre poids. Je ne sais pas si tout cela est normal, je suppose que oui, après tout, c’est mon premier accouchement.

Au bout de quelques jours, exténuée par les visites dans ma chambre (entre les plateaux repas, les draps, le sol, la sage femme, la puéricultrice, le docteur…) je demande à rentrer chez moi. On me l’autorise avec une légère retenue vu mon état de fatigue, et le fait que je tombe régulièrement dans les pommes mais je suis persuadée que c’est parce que je n’arrive pas à récupérer.

La première nuit chez moi, je réveille mon conjoint à 3 heures frissonnante de fièvre. Il me couvre, me fait boire. Je me rendors. La fatigue est tellement intense…. La journée, je ne fais que dormir, manger et allaiter ma fille. Les deuxièmes et troisièmes 24 heures sont identiques.

Le lendemain en sortant des wc, mon conjoint gêné me dit : « Ça ne sent pas bon, es-tu sûre que tout va bien ? »
Je n’en sais rien….c’est vrai que ça sent bizarre…. je n’avais pas remarqué….. et puis mes urines sont si troubles….je saigne toujours…. Tout est tellement flou, je suis fatiguée, j’ai du mal à réfléchir. 

Bizarre, je ne tiens toujours pas sur mes jambes…. Tiens, je n’arrive d’ailleurs pas à me redresser totalement. 

Nous décidons d’appeler la maternité  qui nous fait venir en urgence. Le diagnostic est rapidement posé quand je décris les faits. « Vous faîtes une endométrite ; une infection bactérienne de l’utérus. » La suite s’annonce encore plus noire, on veut me garder à l’hôpital pour traitement et surveillance mais sans ma fille. Adieu mon allaitement qui m’était si cher. 

Je porte une dernière fois ma fille au sein en lui disant que je vais tout faire pour maintenir cet allaitement en place. Mon conjoint se prépare mentalement à s’occuper seul d’un nouveau-né. Je me prépare à vivre les suites seules, dans une chambre stérile, dénuée d’amour et de confort à un moment ou j’en tant besoin d’être entourée.

Par chance, je croise dans les couloirs le médecin venu en urgence lors de mon accouchement. Me voyant en pleurs, il prend le temps de m’écouter, de me réexaminer et décide que je serais suivie à domicile auprès de mon compagnon et de mon bébé.

Mon endométrite aurait pu être moins grave si j’avais été mieux préparée aux suites de couches.

Nous attendons aujourd’hui notre second enfant pour Février 2021 ; La grossesse a été plus compliquée et le post-partum m’effraie. Je sais que ça sera mon dernier enfant et que je dois en gérer un autre en bas âge en même temps. Nous verrons bien.. »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui a dit que la grossesse ne durait que neuf mois ?

🎙 Saison 1 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 2 en cours
📖 Magazine #1 en vente
📖 Magazine #2 en vente

Média sur le post-partum

Je m’appelle Sophie, je suis journaliste et l’heureuse maman d’un petit garçon né en octobre 2019. Après sa naissance, je me suis vite rendue compte que la grossesse ne s’arrête pas au bout de neuf mois. Car oui, il existe bien un quatrième trimestre, une période où la maman va avoir besoin de se reposer afin de récupérer et reprendre des forces. J’ai donc décidé de mettre mes compétences de journaliste au profit de cette thématique à travers un compte Instagram, un podcast et un magazine.

📧 Newsletter

Le podcast, les articles et des bonus directement dans votre boîte mail (le tout garanti sans spam !) :

Instagram