Pauline Fetu : « La culpabilisation et la dévalorisation sont nos pires ennemies »

Portrait d’une sage-femme expatriée en Angleterre.

– Quel est ton parcours/ce qui t’a amenée vers ta profession ?

« Sage-femme française diplômée en 2007, j’ai travaillé pendant plus de 10 ans à l’hôpital Foch en région parisienne, alternant entre les consultations, la salle de naissance et les suites de couches. En parallèle, j’ai passé 2 diplômes, l’un en 2008 de grossesses à risque et d’initiation à la recherche clinique et l’autre en 2012 de nutrition clinique et thérapeutique.

Étant devenue moi-même maman 3 fois au cours de ces années, j’ ai compris l’importance d’un accompagnement personnalisé et illimité tout au long de cette période merveilleuse qu’est la grossesse et l’arrivée d’un enfant.

Ayant vécu à l’étranger toute mon enfance, j’ai dans mon entourage de nombreuses femmes devenues mère à l’étranger et j’ai été sensibilisée à leurs questionnements. Devenir maman loin de ses repères et de sa famille est une aventure parfois compliquée, mêlée de doutes et de craintes. J’exerce depuis 2018 en liberal a Londres au Royaume-Uni et je me forme toujours davantage à tous les enjeux du post partum que ce soit côté maman et côté bébé (formations à l’Institut de Gasquet et à l’École du Bien Naitre).

J’ai le sentiment que ce qui manque le plus souvent tout au long du post partum c’ est un accompagnement au quotidien, main dans la main, pour pouvoir à tout moment être rassurée. Normaliser le plus souvent, donner du sens est essentiel dans ces semaines et mois ou tout est nouveau, ou l’on manque souvent de repères. Mon parcours m’a amenée à créer l’application 9moispourtoi à travers laquelle je souhaite, en plus de mon activité libérale, être présente pour les femmes, les couples et leurs enfants.

– Quelles sont tes valeurs ? Celles que tu souhaites transmettre à travers ta pratique ?

« Ce que je veux transmettre c’ est réellement l’ accompagnement, le soutien, la déculpabilisation à tout prix car trop souvent les mamans n’ osent pas parler par peur d’être jugées ou parce qu’ elles pensent à tort être seules. Je crois dans le concept anglais d’empowerment ou avec la bonne aide, le bon soutien, chaque femme trouve en elle les capacités de faire des merveilles. Je pense qu’être sage-femme, c est accompagner, guider dans le choix de chaque couple et non donner son avis. Il y a autant de belles façons de faire que de familles et mon rôle est d’être garante de la sécurité tant physique que psycho affective, de donner les bons conseils. »

– Pour toi, le post-partum, c’est…

« …Une aventure à laquelle on n’ est jamais suffisamment préparée mais que l’on peut traverser sereinement avec le bon accompagnement. Ne jamais hésiter à demander de l’aide, ne jamais croire que les autres savent mieux ou que c’ est plus facile pour les autres. La culpabilisation et la dévalorisation sont nos pires ennemies et nous sommes souvent trop exigeantes avec nous-mêmes. La bienveillance est essentielle. »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Qui a dit que la grossesse ne durait que neuf mois ?

🎙 Saison 1 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 2 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 3 en cours
📖 Magazine #1 en vente
📖 Magazine #2 en vente
📖 Magazine #3 en vente

Média sur le post-partum

Je m’appelle Sophie, je suis journaliste et l’heureuse maman d’un petit garçon né en octobre 2019. Après sa naissance, je me suis vite rendue compte que la grossesse ne s’arrête pas au bout de neuf mois. Car oui, il existe bien un quatrième trimestre, une période où la maman va avoir besoin de se reposer afin de récupérer et reprendre des forces. J’ai donc décidé de mettre mes compétences de journaliste au profit de cette thématique à travers un compte Instagram, un podcast et un magazine.

📧 Newsletter

Le podcast, les articles et des bonus directement dans votre boîte mail (le tout garanti sans spam !) :

Instagram