Le temps de trajet à la maternité s’allonge

Une étude de la DRESS, publiée fin juillet 2021, pointe du doigt l’allongement du temps de trajet entre le domicile et la maternité la plus proche. En cause, notamment, la fermeture de nombreuses maternités de proximité depuis le début des années 2000.

la part des femmes résidant à plus de 30 minutes d’une maternité a augmenté d’un tiers environ entre 2000 et 2017.

Le trajet entre son domicile et la maternité pour accoucher n’est jamais vraiment confortable. Pour que tout se passe dans les meilleures conditions, le temps peut parfois être compté dans certaines situations. Arriver le plus vite possible est donc précieux, autant pour la future maman que pour l’équipe médicale qui la prendra en charge. Pourtant, selon une étude de la DRESS, la part des femmes résidant à plus de 30 minutes d’une maternité a augmenté d’un tiers environ entre 2000 et 2017 pour se situer autour de 7%. La part de celles résidant à plus de 45 minutes d’une maternité augmente également (+40 % environ).

Une augmentation généralisée
Si la part la part des femmes résidant à plus de 30 ou 45 minutes d’une maternité peut sembler marginale, l’étude de la DRESS constate que la moyenne suit la même tendance. Ainsi, en 2017, la moitié des femmes en âge de procréer résidaient à plus de 9 minute de la maternité la plus proche, soit une minute de plus qu’en 2000. Cet allongement du temps de trajet domicile-maternité est également assez inégal sur le territoire. L’Est et le Sud de la France sont ainsi principalement concerné par cette évolution.

Une diminution de l’offre de maternité
Pour expliquer le phénomène constaté dans son étude, la DRESS évoque la fermeture de nombreuses « petites » maternités, au nom de considérations de sécurité de soins que l’on peut uniquement assurer dans les établissements plus importants. Mais, outre les fermetures, les restructurations, via notamment la fusion de plusieurs établissements, semblent également avoir un effet sur l’offre de maternité. Conséquence, dans onze départements, les femmes en âge de procréer résident toutes à plus de 45 minutes d’une maternité de type 3, c’est-à-dire spécialisée dans la prise en charge des grossesses à risque. 


Pour préparer votre post-partum, vous pouvez commander le premier numéro de la revue du Quatrième trimestre.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui a dit que la grossesse ne durait que neuf mois ?

🎙 Saison 1 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 2 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 3 en cours
📖 Magazine #1 en vente
📖 Magazine #2 en vente
📖 Magazine #3 en vente

Média sur le post-partum

Je m’appelle Sophie, je suis journaliste et l’heureuse maman d’un petit garçon né en octobre 2019. Après sa naissance, je me suis vite rendue compte que la grossesse ne s’arrête pas au bout de neuf mois. Car oui, il existe bien un quatrième trimestre, une période où la maman va avoir besoin de se reposer afin de récupérer et reprendre des forces. J’ai donc décidé de mettre mes compétences de journaliste au profit de cette thématique à travers un compte Instagram, un podcast et un magazine.

📧 Newsletter

Le podcast, les articles et des bonus directement dans votre boîte mail (le tout garanti sans spam !) :

Instagram