Jennifer Trevily : « J’ai observé et entendu le besoin des parents »

Portrait d’une accompagnante post-natale et auxiliaire parentale.

Quel est ton parcours, ce qui t’a amenée à ta situation actuelle ?

« Je suis auxiliaire de puériculture de formation. Après avoir exercé 7 ans dans différents établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE), j’ai souhaité être auprès des enfants et de leur famille de manière différente. J’ai choisi d’exercer au domicile des familles car je pressentais également que des situations d’accueil ne trouvaient pas de solution. Par exemple, assistante maternelle absente, parent en congé parental qui a besoin de souffler un peu, famille trop loin donc pas de relais, mère en congé maternité qui a besoin d’être épaulée ponctuellement, place d’urgence en crèche déjà pourvue. Ainsi, de 2018 à 2021, j’ai exercé en tant qu’auxiliaire parentale uniquement. Tout au long de mes accueils avec des enfants de 0 à 6 ans (je ne parle jamais de garde, je n’aime pas ce mot), j’ai observé et entendu les besoins des parents. Le besoin de relais, l’isolement, la fatigue des premiers mois, choses que je n’avais pas toujours la possibilité d’observer quand je travaillais en EAJE, sont des thèmes qui revenaient constamment. Exercer à domicile permet de percevoir des éléments différents de la vie des parents et des enfants. Être au cœur de leur intimité permet un lien différent de la crèche ou d’un cabinet de consultation. Cette situation privilégiée auprès des familles est un bonus pour elles et pour moi en tant que professionnelle. »

Quelles sont tes valeurs ? Celles que tu souhaites transmettre dans ta profession ?

  • Prendre soin des mères, des familles, des coparents, des enfants, en tenant compte de leur
    histoire et singularité, de leurs ressources et compétences.
  • Respect des choix des parents, ne pas leur imposer mon point de vue, ne pas se positionner en tant que « sachante »
  • Connaître mes propres limites de professionnelle et orienter les parents si besoin.
  • Discrétion, prévention
  • Travailler en lien avec d’autres professionnel.le.s pour accompagner le mieux possible les
    familles en fonction de leurs besoins
    Je suis en quelque sorte une bouteille d’oxygène permettant aux mères de mieux respirer et
    de se décharger mentalement et physiquement en post-partum.

Pour toi, le post-partum, c’est…

« …Une période de vie post-accouchement à laquelle chaque mère donnera la durée qu’elle
souhaite. Un moment intense à la fois remplit de joie, parfois aride, dur et solitaire mais
surtout unique où chaque femme le vivra différemment. Un moment qui nous forge, que l’on tienne ou non son bébé dans ses bras (fausse couche, IVG, IMG), une période de nos vies intense. »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Qui a dit que la grossesse ne durait que neuf mois ?

🎙 Saison 1 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 2 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 3 en cours
📖 Magazine #1 en vente
📖 Magazine #2 en vente
📖 Magazine #3 en vente

Média sur le post-partum

Je m’appelle Sophie, je suis journaliste et l’heureuse maman d’un petit garçon né en octobre 2019. Après sa naissance, je me suis vite rendue compte que la grossesse ne s’arrête pas au bout de neuf mois. Car oui, il existe bien un quatrième trimestre, une période où la maman va avoir besoin de se reposer afin de récupérer et reprendre des forces. J’ai donc décidé de mettre mes compétences de journaliste au profit de cette thématique à travers un compte Instagram, un podcast et un magazine.

📧 Newsletter

Le podcast, les articles et des bonus directement dans votre boîte mail (le tout garanti sans spam !) :

Instagram