« J’ai remarqué que finalement les parents avaient accès à peu de sources d’information fiables et neutres »

Portrait d’un kinésithérapeute en pédiatrie.

Quel est ton parcours ? Ce qui t’a amené à ta profession aujourd’hui ?

« La création de bébé agile et de ma méthode La Stimulation Motrice Adaptative, est le fruit de plusieurs années d’expérience en tant que kiné et d’échanges avec mes patients.
 Depuis toujours, j’ai une facilité de communication et d’interaction avec les enfants.  Dès l’âge de 15 ans je travaille avec un public d’enfants. D’abord en donnant des cours de tennis puis dans le cadre du  BAFA en centre de loisirs.
 Puis est venue mon orientation professionnelle.  Sportif régulier et touche à tout,  je me suis dirigé sans hésitation vers la kinésithérapie. Au cours de mon cursus, je me suis naturellement orienté vers la pédiatrie qui a été le thème de mon mémoire de fin d’études. J’ai continué avec des formations dédiées à cette pratique et un Diplôme Universitaire sur la prise en charge des nouveaux nés vulnérables. 
 Dans le même temps, j’effectuais des remplacements partout en France avant d’ouvrir récemment mon cabinet avec une orientation pédiatrique. 

 Lors de mes prises en charge d’enfants avec des troubles de la motricité comme les torticolis, les plagiocéphalies, les bébés bloqués assis …. je me suis rendu compte, en discutant avec les parents,  qu’il y avait un grand écart entre nos connaissances sur le développement moteur de l’enfant et les idées qui circulent ou que s’en font les parents. Et ces écarts sont à l’origine de l’apparition des troubles de la motricité chez le bébé.
 
J’ai rapidement réalisé que les parents n’étaient pas responsables de cette différence. 
 
Aujourd’hui, nous vivons dans une société qui nous pousse à toujours vouloir tout plus vite et si possible en nous vendant des choses inutiles.
 En nous faisant croire que plus on achète de matériel à son enfant mieux on s’en occupe et si les parents ne le font pas, on les fait culpabiliser et croire qu’ils ne sont pas de bons parents. 
 
En cherchant, j’ai remarqué que finalement les parents avaient accès à peu de sources d’information fiables et neutres.
La réalité est que, dans les premiers mois de vie, les bébés ont besoin de peu de matériel et plus de relations et stimulations de leurs parents.
C’est pourquoi je partage à tous les parents soucieux d’apporter un accompagnement de la motricité de leur enfant plus sain et naturel, des astuces et des informations actualisées sur le développement moteur. 
 
Avec bébé Agile, je partage tout ça sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook) et au travers d’une formation qui s’adapte à tous les enfants et à leur évolution.
 
Dans cette formation, je développe La Stimulation Motrice Adaptative. C’est une méthode simple et efficace qui s’adapte à l’évolution naturelle des bébés pour qu’ils  développent complètement leurs capacités motrices et éviter l’apparition de pathologies de la motricité. »


– Quelles sont tes valeurs ? Celles que tu souhaites transmettre à travers ta pratique ?

« Ce qui compte le plus pour moi c’est que les parents puissent faire un choix éclairé et en toute confiance dans ce qu’ils vont proposer comme à leur bébé. 
Que leur seule source d’information ne soit pas seulement le matraquage publicitaire qu’on leur impose partout, mais que l’on revienne à un accompagnement plus naturel et orienté sur les besoins réels du bébé.
 
Cela passe par 3 étapes : 
 
– Observer son bébé, repérer exactement ce qu’il fait, où il en est dans son développement pour pouvoir s’adapter au plus près de ses besoins.
– Comprendre et interpréter les mouvements afin de proposer des stimulations vraiment utiles à son développement 
– Le stimuler selon ses besoins propres,  si cela a de l’intérêt pour lui »
 

– Pour toi, le post-partum c’est…

« Pour moi le post-partum c’est une rencontre et un accompagnement.
 La rencontre entre ce nouvel être qui vient d’arriver au monde et ses parents. Cela va passer par la création d’un lien unique en répondant aux besoins primaires et vitaux du bébé (propreté, nourriture, sommeil, mouvement …) et d’une relation qui seront le fondement des interactions entre les parents et leur enfant toute la vie.
 
C’est un accompagnement pour aider ce bébé à passer de la naissance où il bouge peu jusqu’à développer toute une diversité de compétences motrices qui vont bien au-delà des simples étapes que sont se retourner, ramper, faire le 4 pattes, s’asseoir et marcher.
 
C’est accompagner son enfant à devenir un adulte en plein santé physique et mental. »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Qui a dit que la grossesse ne durait que neuf mois ?

🎙 Saison 1 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 2 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 3 en cours
📖 Magazine #1 en vente
📖 Magazine #2 en vente
📖 Magazine #3 en vente

Média sur le post-partum

Je m’appelle Sophie, je suis journaliste et l’heureuse maman d’un petit garçon né en octobre 2019. Après sa naissance, je me suis vite rendue compte que la grossesse ne s’arrête pas au bout de neuf mois. Car oui, il existe bien un quatrième trimestre, une période où la maman va avoir besoin de se reposer afin de récupérer et reprendre des forces. J’ai donc décidé de mettre mes compétences de journaliste au profit de cette thématique à travers un compte Instagram, un podcast et un magazine.

📧 Newsletter

Le podcast, les articles et des bonus directement dans votre boîte mail (le tout garanti sans spam !) :

Instagram