Coup de mou de janvier : préserver son énergie avec le rythme qu’elle nous impose

Le coup de mou du mois de janvier n’est pas un mythe. Quelques éléments de réponse avec Virginie Hilssone, journaliste et présentatrice spécialisée en météo. Si vous ne la connaissez pas encore, elle officie au sein des rédactions de France Télévisions et BFM TV ainsi que pour le groupe Radio France.  Elle partage ses découvertes sur son blog www.virginiehilssone.com et ses réseaux sociaux et vient tout juste d’écrire un livre Fais de l’hiver ton deuxième été.

L’hiver est rythmé par des phénomènes météo difficiles à gérer pour le corps humain.

Sommes-nous nombreux à ressentir le coup du mou du mois de janvier ?


Virginie Hilssone :  » Ce qui est sûr, c’est que ressentir une baisse de moral et vitalité à cette période n’est pas surprenant. Le mois de janvier est en plein cœur de l’hiver et cette saison est l’une des moins appréciées, voire même des plus redoutées. L’hiver est rythmé par des phénomènes météo difficiles à gérer pour le corps humain : manque de lumière, le froid, l’humidité… des éléments qui ont une influence sur notre vitalité et notre moral. » 


Peut-on y remédier ?


Virginie Hilssone :  » Il faut travailler sur 3 points qui sont indissociables les uns des autres. D’une part : apprendre à préserver son énergie, en acceptant enfin cette saison et apprenant à vivre selon le rythme qu’elle nous impose. Profiter d’une énergie suffisante au quotidien joue forcément sur l’humeur. Il faut aussi constamment s’adapter aux éléments extérieurs pour réduire leur influence sur nous : cela passe par s’habiller correctement, se chauffer, s’alimenter, dormir etc… Mais aussi profiter au maximum de la lumière quand elle se présente ou via des appareils de luminothérapie si vous en ressentez le besoin. »


Il existe également une part de psychologique ?


Virginie Hilssone :  » Le cerveau est trompé en permanence par des biais cognitifs qui agissent comme des filtres. Il y a, par exemple, le biais de confirmation qui est très présent en hiver : si vous êtes convaincu que l’hiver est une “mauvaise” saison, vous n’allez retenir que ce qui va dans le sens de cette idée. Ou encore le biais de négativité : vous ne focalisez votre attention que sur ce qui représente un danger ; ce qui génère donc du stress. C’est bien connu, on se souvient davantage des jours de pluie que de beau temps ! » 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Qui a dit que la grossesse ne durait que neuf mois ?

🎙 Saison 1 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 2 disponible (15 épisodes)
🎙 Saison 3 en cours
📖 Magazine #1 en vente
📖 Magazine #2 en vente
📖 Magazine #3 en vente

Média sur le post-partum

Je m’appelle Sophie, je suis journaliste et l’heureuse maman d’un petit garçon né en octobre 2019. Après sa naissance, je me suis vite rendue compte que la grossesse ne s’arrête pas au bout de neuf mois. Car oui, il existe bien un quatrième trimestre, une période où la maman va avoir besoin de se reposer afin de récupérer et reprendre des forces. J’ai donc décidé de mettre mes compétences de journaliste au profit de cette thématique à travers un compte Instagram, un podcast et un magazine.

📧 Newsletter

Le podcast, les articles et des bonus directement dans votre boîte mail (le tout garanti sans spam !) :

Instagram

Le magazine #3
"Bonheur et tremblements"
est maintenant disponible.